Clap de fin (article de Corse-Matin)
jeudi 13 octobre 2016

Il y avait du beau monde cette année encore pour cette nouvelle édition du festival Arte Mare qui s’est clôturé samedi soir sur les planches du théâtre municipal. Des personnalités qui ont sans doute permis, en plus d’une programmation très riche, de permettre à la fréquentation d’être au rendez-vous.

JPG - 276.2 ko
images

La journée supplémentaire, puisque désormais, il n’y a plus de rupture entre le lever de rideau et l’ouverture, y est sans doute pour beaucoup mais pas que.

Le public scolaire a également répondu présent. Le jeune public est maintenant présent, avec la première incursion d’Arte Mare à Alb’Oru. Le centre culturel présentait pour la première fois une programmation cinématographique. Cinéma et rencontres, avec notamment Yann Arthus-Bertrand qui est allé à la rencontre des jeunes.

Pour la compétition long-métrage, la présidente Marie-Christine Barrault a mené son jury de main de maître.

Des jurés connaisseurs et très cinéphiles, puisqu’ils ont décerné une mention à Abluka – Suspicions d’Emin Alper, film turc très complexe, se révélant ainsi d’une grande sensibilité artistique et très éveillé quant à la construction cinématographique.

Inauguration de la compétition corse

Au final, le grand vainqueur de cette édition 2016 reste le film tunisien Hedi de Ben Attia, au-delà même de la compétition du long-métrage dans laquelle il concourait. L’actrice du film, Rym Ben Messaoud, a su expliquer, en parfaite ambassadrice du cinéaste de l’après révolution tunisienne, "ce cinéma tunisien toujours à part dans le cinéma maghrébin et qui fait souffler sur lui un air de liberté".

YM

Signatures: 0
Date Nom Sites Web Message