Brèves
Le nouveau site du festival
mardi 21 mars

http://www.arte-mare.corsica

Vite ! Visitez le nouveau site du festival, plus rock and roll !

 
Dîners étoilés
samedi 1er octobre

Les rendez-vous gastronomiques d’Arte Mare (19h30, 20h30) Amuse-bouche, plat, dessert, verre de vin 30€.

Réservations au 06 76 31 93 69

ou en cas de nécessité

04 95 58 85 50

arte.mare@wanadoo.fr

 
Twitter
lundi 28 septembre
L’actualité du Festival Arte Mare c’est aussi via notre compte Twitter @ArteMare
 
Facebook
dimanche 13 septembre
Découvrez en avant-première la programmation du festival sur la page Facebook Arte Mare récompense cinéma/tv
 
Arte Mare remercie ses partenaires
samedi 2 novembre

Ville de Bastia

Collectivité Territoriale de Corse

Conseil Général de la Haute Corse

Agence du Tourisme de la Corse

Outil Culturel et Technique de la CTC

Office du Tourisme de Bastia et de son agglomération, la CAB

AIR FRANCE

CCAS

Caisse des Dépôts et Consignations

AIR CORSICA

France 3 Corse Via Stella

France Bleu Frequenza Mora

La médiathèque de Castagniccia Mare Monti

Arte France

L’ODARC

Agence Negroni Bastia

Communauté de commune des Cinque Pieve

Communauté de commune du Cap Corse

Communauté de commune du Nebbiu

Communauté de commune de la Conca d’Or

Communauté de commune du Sud Corse

Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien

CDC

CCI de Bastia

CCAS-CMCAS de Corse

MGEN

Negroni voyages

Caisse des Dépôts et Consignations

OSCARO.COM

LA SOCIETE GENERALE

Centre culturel L’Alb’Oru

Le Théâtre municipal de Bastia

Les bibliothèques municipales de Bastia et la bibliothèque patrimoniale

France 3 Corse Via Stella

France Bleu Frequenza Mora

La médiathèque de Castagniccia Mare Monti

Arte France

Corse Matin

Corse net infos

Demeures Corses

Cuisinella

Les bibliothèques municipales de Bastia et la bibliothèque patrimoniale

L’IRA de Bastia

L’ODARC

Géant Casino

Leroy Merlin

Mercedes-Benz

Gloria Maris-Aquadea

Librairie Album

Union des commerçants

Aéroport de bastia

Consulat du Maroc

Ava Basta

MC4 Distribution

Decipro

Le clos Lucciardi

La route des sens/Stada di i sensu

Best Western Corsica Hôtel Bastia

SOCODIP

Les Vignerons Corsicans

Fromagerie Pierucci

Zilia

Brasserie Pietra - Corsica Cola

L’Atelier de la Noisette

Charcuterie Fontana

La Grappe Joyeuse

Cinémathèque de Corse

Crédit Agricole de la Corse

Corsica Gastronomia

Fromagerie A Filetta

Fromagerie Pierucci

Conserverie de Casatorra

Sica de la Casinca

Sica Sedarc Bellu Sole, Pruneaux de Corse

Boulangerie-Pâtisserie A Finetta (Biguglia)

Voir Festival nos partenaires

 
Edith Guidoni-Portraits
mardi 15 septembre 2015

Edith Guidoni

JPG - 76.7 ko
l’atelier de l’artiste. Leila- Le corridor, work in progress

Leila-Le corridor - 195x130cm - Huile sur toile

LONGTEMPS JE ME SUIS DEMANDÉ...

Edith est peintre. Lorsqu’on croise une de ses toiles, on le sait. Elle peint comme elle respire, l’Académie trouvera cette affirmation quelque peu « roturière » peut-être mais c’est ainsi. C’est ainsi et elle ne pourra pas refuser de reconnaître qu’il y a dans ces toiles ce qui est exigé de la peinture : Donner à voir ce que le peintre voit lui-même, et mieux, lui seul, de toute chose devant laquelle il s’arrête.

Dans cette interruption de l’instant et dans l’utilité qu’elle met à « dépeindre » son sujet, émerge ce que l’on n’aurait pas vu sans l’acuité d’Edith. Dans les visages qu’elle nous dissèque il y a ce qui fait chacun de nous. De la surprise à l’effroi, à la fatigue, au stoïcisme, et la colère bien sûr. Et puis, avant tout cela, il y a la puissance. Et une forme de certitude. Poussière, nous retournerons à la poussière.

Les modèles d’Edith sont beaux. Ils sont beaux dans la vie, et pourtant elle ne s’embarrasse pas de leurs traits pour les parer de tragédie. C’est bien ce qui nous explose à la figure. De tous les âges de la vie, Edith sait extraire la constante humaine, cet œil qui vous regarde droit et vous appelle parfois avec un infini désarroi.

Et puis il y a la couleur, certains parleraient plutôt de son absence. Non. C’est la chair rendue à la chair, l’ombre rendue à l’épaisseur du trait. Quel besoin de couleur lorsque celle ci n’est que changeante et qu’Edith veut précisément saisir l’immuable de chacun de nous, sa constante. Et paradoxalement, pour trouver cette constante, elle va pousser au déséquilibre, favoriser la posture inconfortable, pousser à l’héroïsme comme à la confrontation. A la vieillesse aussi. Et si Leïla est si magnifique dans la vie, elle n’en dissimule pas moins quelque chose de saisissant qu’un regard ami ne peut ignorer. Elle n’est pas qu’une femme en déséquilibre devant l’abondance amère d’une grenade ouverte. Elle est cette abondance, par ces yeux immenses qui soutiennent les nôtres, par l’énergie que mettent ses muscles à se lier, par la rage de cette bouchée arrachée. Et quelle chevelure...

Edith Guidoni est peintre, parce qu’elle l’a décidé. Elle vit à Porto Vecchio.

Nadia GALY 

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Edith Guidoni-Portraits
    15 septembre 2015