Brèves
Le nouveau site du festival
mardi 21 mars

http://www.arte-mare.corsica

Vite ! Visitez le nouveau site du festival, plus rock and roll !

 
Dîners étoilés
samedi 1er octobre

Les rendez-vous gastronomiques d’Arte Mare (19h30, 20h30) Amuse-bouche, plat, dessert, verre de vin 30€.

Réservations au 06 76 31 93 69

ou en cas de nécessité

04 95 58 85 50

arte.mare@wanadoo.fr

 
Twitter
lundi 28 septembre
L’actualité du Festival Arte Mare c’est aussi via notre compte Twitter @ArteMare
 
Facebook
dimanche 13 septembre
Découvrez en avant-première la programmation du festival sur la page Facebook Arte Mare récompense cinéma/tv
 
Arte Mare remercie ses partenaires
samedi 2 novembre

Ville de Bastia

Collectivité Territoriale de Corse

Conseil Général de la Haute Corse

Agence du Tourisme de la Corse

Outil Culturel et Technique de la CTC

Office du Tourisme de Bastia et de son agglomération, la CAB

AIR FRANCE

CCAS

Caisse des Dépôts et Consignations

AIR CORSICA

France 3 Corse Via Stella

France Bleu Frequenza Mora

La médiathèque de Castagniccia Mare Monti

Arte France

L’ODARC

Agence Negroni Bastia

Communauté de commune des Cinque Pieve

Communauté de commune du Cap Corse

Communauté de commune du Nebbiu

Communauté de commune de la Conca d’Or

Communauté de commune du Sud Corse

Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien

CDC

CCI de Bastia

CCAS-CMCAS de Corse

MGEN

Negroni voyages

Caisse des Dépôts et Consignations

OSCARO.COM

LA SOCIETE GENERALE

Centre culturel L’Alb’Oru

Le Théâtre municipal de Bastia

Les bibliothèques municipales de Bastia et la bibliothèque patrimoniale

France 3 Corse Via Stella

France Bleu Frequenza Mora

La médiathèque de Castagniccia Mare Monti

Arte France

Corse Matin

Corse net infos

Demeures Corses

Cuisinella

Les bibliothèques municipales de Bastia et la bibliothèque patrimoniale

L’IRA de Bastia

L’ODARC

Géant Casino

Leroy Merlin

Mercedes-Benz

Gloria Maris-Aquadea

Librairie Album

Union des commerçants

Aéroport de bastia

Consulat du Maroc

Ava Basta

MC4 Distribution

Decipro

Le clos Lucciardi

La route des sens/Stada di i sensu

Best Western Corsica Hôtel Bastia

SOCODIP

Les Vignerons Corsicans

Fromagerie Pierucci

Zilia

Brasserie Pietra - Corsica Cola

L’Atelier de la Noisette

Charcuterie Fontana

La Grappe Joyeuse

Cinémathèque de Corse

Crédit Agricole de la Corse

Corsica Gastronomia

Fromagerie A Filetta

Fromagerie Pierucci

Conserverie de Casatorra

Sica de la Casinca

Sica Sedarc Bellu Sole, Pruneaux de Corse

Boulangerie-Pâtisserie A Finetta (Biguglia)

Voir Festival nos partenaires

 
Les films en compétition.

Cette année, entre sept et huit longs métrages inédits, venus de tous les rivages méditerranéens, seront en compétition.

- Chaque jour est une fête de Dima El Horr Liban
- Contes de l’âge d’or de Christian Mungiu (et autres) Roumanie
- La Buena Nueva de Helena Taberna Espagne
- Le grand rêve de Michele Placido Italie
- Lebanon de Samuel Maoz Israël
- Les secrets de Raja Amari Tunisie
- Qu’un seul tienne et les autres suivront de Léa Fehner France


 
Articles publiés dans cette rubrique
vendredi 16 octobre 2009
Israël, 2009, 1h32
LEBANON
de Samuel Maoz
La Guerre comme vous ne l’avez jamais vue... Le film a reçu un Lion d’or à la 66e Mostra de Venise.
LEBANON, le film du réalisateur israélien Samuel MAOZ nous fait vivre intensément les premières heures de la guerre sur le sol libanais en 1982, en nous embarquant dans un tank qui avance à l’aveuglette semant la mort devant lui.
Quatre jeunes soldats israéliens dans un huis-clos répugnant, ne voient du pays envahi que les conséquences de leurs initiatives meurtrières : un âne éventré, une femme au bord de la folie après la mort de son enfant, le regard d’un vieillard qui veille un ami mort...Le récit (...)

lire la suite de l'article
mercredi 14 octobre 2009
Espagne, 2009, 1h43
LA BUENA NUEVA
de Helena Taberna
Sur fond de guerre civile espagnole, à l’heure des prémisses, la tourmente de deux êtres.
Miguel (Unax Ugalde) est nommé curé dans un village rouge de Navarre en juillet 1936. Les phalangistes, aidés par les Carlistes locaux s’emparent de la localité et la plongent dans l’horreur quotidienne. Les exécutions se succèdent. Le jeune curé lui, reste fidéle aux valeurs de charité, il va affronter les petits chefs de l’insurrection et sa propre hiérarchie. Son amitié avec l’institutrice, Margari ( Barbara Goenaga), dont le mari, médecin et maire socialiste, a été assassiné est la vraie bonne nouvelle, au (...)

lire la suite de l'article
samedi 10 octobre 2009
Roumanie, 2009, 1h58
LES CONTES DE L’AGE D’OR....
de Cristian Mungiu, Iona Uricaru, Hanno Höffer, Razvan Marculescu, Constantin Popescu
Produit par Cristian Mungiu, palme d’or à Cannes en 2007 pour 4 mois, 3 semaines et 2 jours, Les Contes de l’age d’or est un « film à sketchs » qui renouvelle le genre.
Quel est cet « Age d’or » que cinq réalisateurs mettent en contes ? La fin de la dictature de Ceausescu, un des moments les plus terribles de l’histoire roumaine. Le titre reprend avec humour la désignation paradoxale donnée à cette période sombre par la propagande du régime.
Le film fait le choix du détachement comique pour évoquer le quotidien souvent surréaliste d’une époque tragique.Il nous raconte avec brio, une belle constance et (...)

lire la suite de l'article
lundi 5 octobre 2009
Liban, 2009, 1h25
CHAQUE JOUR EST UNE FÊTE
de Dima El-Horr
Magnifique errance de trois femmes dans des paysages somptueux, entre rêves lumineux, cauchemars striés de violence et réalité d’un pays déchiré par la guerre et l’absurde. Trois femmes fortes aux destins maltraités par la folie des hommes.
Les trois héroïnes qui ne se connaissent pas, prennent un même bus qui les emmène à la prison située dans l’arrière-pays. Tamara va rendre visite contre l’avis de ses parents, à son mari emprisonné depuis le jour même de leur mariage. Lina n’a qu’un seul objectif en tête : faire signer par son mari qui purge une longue peine, le papier du divorce qui la libérera enfin. Pour (...)

lire la suite de l'article
lundi 5 octobre 2009
Italie, 2009, 1h40
LE GRAND RÊVE
de Michele Placido
Histoire et destins personnel, dans l’Italie contemporaine
Laura est professeur de physique à l’université de Montréal. Elle écoute un message de sa fille qui va bientôt accoucher puis s’assied à son ordinateur afin de répondre à une lettre de son frère Andrea, à Rome, qui rassemble les éléments d’un roman se déroulant en 1968. Ces deux faits obligent Laura à faire un bilan inattendu de sa vie. Entre ses souvenirs et ceux d’Andrea, l’histoire prend forme.
Né en 1946, Michele Placido découvre tard sa vocation de comédien. Membre d’une troupe théâtrale fin des années 60, il se révèle au grand public dans (...)

lire la suite de l'article
lundi 5 octobre 2009
Tunisie, 2009 , 1h30
LES SECRETS
de Raja Amari
Aïcha, Radia et leur mère vivent isolées dans une immense demeure de la campagne tunisienne dans laquelle elles ont travaillé autrefois comme domestiques. Un jour, Ali et Salma,un jeune couple de la bourgeoisie de Tunis vient s’installer dans la maison. Les trois femmes taisent leur présence de peur d’être chassées de la maison où elles cachent un secret. Aïcha, fascinée par les nouveaux venus, elle se met à rêver de plus en plus fort à ce monde qui lui est interdit. La mère et Radia sont plus hostiles « aux intrus ». Quand Salma découvre l’existence des trois femmes, elles se voient obligées de la (...)

lire la suite de l'article
lundi 5 octobre 2009
France, 2009, 2H00 mn
QU’UN SEUL TIENNE ET LES AUTRES SUIVRONT.
de Léa Fehner
Ce premier film a été lauréat du Prix Junior du Meilleur Scénario 2007 et a obtenu le prix Michel d’Ornano du Festival de Deauville 2009
« On parle souvent de la violence d’un fleuve qui emporte tout sur son passage, mais personne ne dit jamais rien de la violence des rives qui l’enserrent ». D’une citation de Bertolt Brecht, Léa Fehner signe un premier film remarqué et déjà récompensé. Sur un scénario ambitieux, servi par une logique surprenante, tissé de drames d’un quotidien morose, la réalisatrice nous propose une oeuvre chorale.
Zorah vit à Alger. C’est à la morgue qu’ elle se penche, Pieta (...)

lire la suite de l'article