Brèves
Le nouveau site du festival
mardi 21 mars

http://www.arte-mare.corsica

Vite ! Visitez le nouveau site du festival, plus rock and roll !

 
Dîners étoilés
samedi 1er octobre

Les rendez-vous gastronomiques d’Arte Mare (19h30, 20h30) Amuse-bouche, plat, dessert, verre de vin 30€.

Réservations au 06 76 31 93 69

ou en cas de nécessité

04 95 58 85 50

arte.mare@wanadoo.fr

 
Twitter
lundi 28 septembre
L’actualité du Festival Arte Mare c’est aussi via notre compte Twitter @ArteMare
 
Facebook
dimanche 13 septembre
Découvrez en avant-première la programmation du festival sur la page Facebook Arte Mare récompense cinéma/tv
 
Arte Mare remercie ses partenaires
samedi 2 novembre

Ville de Bastia

Collectivité Territoriale de Corse

Conseil Général de la Haute Corse

Agence du Tourisme de la Corse

Outil Culturel et Technique de la CTC

Office du Tourisme de Bastia et de son agglomération, la CAB

AIR FRANCE

CCAS

Caisse des Dépôts et Consignations

AIR CORSICA

France 3 Corse Via Stella

France Bleu Frequenza Mora

La médiathèque de Castagniccia Mare Monti

Arte France

L’ODARC

Agence Negroni Bastia

Communauté de commune des Cinque Pieve

Communauté de commune du Cap Corse

Communauté de commune du Nebbiu

Communauté de commune de la Conca d’Or

Communauté de commune du Sud Corse

Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien

CDC

CCI de Bastia

CCAS-CMCAS de Corse

MGEN

Negroni voyages

Caisse des Dépôts et Consignations

OSCARO.COM

LA SOCIETE GENERALE

Centre culturel L’Alb’Oru

Le Théâtre municipal de Bastia

Les bibliothèques municipales de Bastia et la bibliothèque patrimoniale

France 3 Corse Via Stella

France Bleu Frequenza Mora

La médiathèque de Castagniccia Mare Monti

Arte France

Corse Matin

Corse net infos

Demeures Corses

Cuisinella

Les bibliothèques municipales de Bastia et la bibliothèque patrimoniale

L’IRA de Bastia

L’ODARC

Géant Casino

Leroy Merlin

Mercedes-Benz

Gloria Maris-Aquadea

Librairie Album

Union des commerçants

Aéroport de bastia

Consulat du Maroc

Ava Basta

MC4 Distribution

Decipro

Le clos Lucciardi

La route des sens/Stada di i sensu

Best Western Corsica Hôtel Bastia

SOCODIP

Les Vignerons Corsicans

Fromagerie Pierucci

Zilia

Brasserie Pietra - Corsica Cola

L’Atelier de la Noisette

Charcuterie Fontana

La Grappe Joyeuse

Cinémathèque de Corse

Crédit Agricole de la Corse

Corsica Gastronomia

Fromagerie A Filetta

Fromagerie Pierucci

Conserverie de Casatorra

Sica de la Casinca

Sica Sedarc Bellu Sole, Pruneaux de Corse

Boulangerie-Pâtisserie A Finetta (Biguglia)

Voir Festival nos partenaires

 
Programme sicilien
lundi 9 juillet 2007

FESTIVAL ARTE MARE

U FESTIVALE DI U FILMU E DI L’ARTE MEDITERRANEI

17-25 novembre 2007

La Corse invite : une ville, une région, un pays. Cette année, toutes les Siciles. Des films de court et long métrage, un autre regard sur la Sicile.

L’AFFICHE

Même structure pour l’affiche 2007 que pour celles des années précédentes. La composition évoque l’affiche d’un film et offre la vedette au pays invité. Mais peut-on parler de pays pour la Sicile que nous invitons, une Sicile d’avant l’Italie moderne, celle du temps des guépards et plus loin encore ? Terre soumise aux influences grecques, romaines, arabes, espagnoles, la Sicile est la vivante image de la Méditerranée. Sur une riche tenture rouge, un guépard s’avance. Il porte dans sa gueule le trophée du Festival, le rameau d’olivier. A son oreille pend, discrète, une boucle à l’effigie de Méduse, rappel d’un bijou du Prince Salina, le Guépard du roman de Lampedusa. C’est une création d’Edith Guidoni, et de l’agence de communication qui accompagne depuis plusieurs années le Festival : l’AGEP.

TOUTES LES SICILES

Cinéma

Dimanche 18 novembre à 21h Hommage à Roberto ANDO en sa présence Au programme, Diario senza date (1995), avec Bruno Ganz, invité pressenti Un homme vient à Palerme. Il en cherche un autre ; Mais peut-être ne cherche t-il que la rencontre avec cette ville superbe et décadente, ses palais, ses salons, et les traces d’un passé disparu. Il manoscritto del principe (1999) avec Michel Bouquet, Jeanne Moreau, Leopoldo Trieste, Paolo Briguglia...Dans les années 50, Giuseppe Tomasi di Lampedusa, l’auteur du "Guépard" se lie d’amitié avec deux jeunes hommes très différents, Marco, qui désire devenir écrivain, et Guido, un aristocrate à la vitalité débordante.

Sotto falso nome /Le prix du désir/ (2004) avec Daniel Auteuil, Anna Mougladis, Greta Scacchi... Le Prix du désir, de Roberto Andò, s’interroge sur la création littéraire en racontant l’histoire d’un écrivain au passé mystérieux. Un film aux accents chabroliens

Viaggio segreto (2006) avec Alessio Boni, Donatella Finocchiaro, Emir Kusturica, Claudia Gerini... Un psychanalyste d’une quarantaine d’années, travaille chaque jour à soulager la souffrance des autres. Suite à l’échec de son mariage, il n’a d’autre choix que de faire une introspection pour tenter de se reconstruire.

Projections et conférence sur Vittorio De Seta par Alessandro Rais, spécialiste de cinéma, responsable de la Filmoteca Regionale Siciliana, restaurateur de films.

Vittorio de Seta, né en 1923, est un des derniers témoins historiques vivants du grand cinéma italien de l’après-guerre. On a parfois tendance à le confondre avec la génération néoréaliste, mais en réalité il se situe plus tard d’une décennie : il a commencé à faire des films en 1954. Il appartient en fait à une génération intermédiaire entre celle des « pères » (Rossellini, Visconti, De Sica, Antonioni) et celle des Rosi, Petri ou Olmi. De Seta n’est venu au cinéma ni par les écoles, ni par la critique, mais par la photographie, et cela se voit tout de suite dans ses films. Autre singularité, il a commencé en indépendant complet, s’étant acheté sa propre caméra 35 mm, après avoir été l’assistant sur un tournage de Le Chanois en Sicile. Les dix documentaires qu’il a réalisés entre 1954 et 1959 sont l’œuvre d’un homme libre, à l’écart de tous les circuits de production commerciale. En 1961 il est passé au long métrage de fiction avec Bandits à Orgosolo, son film le plus connu, amorçant ainsi une carrière institutionnelle classique à laquelle il mit fin dès 1969, passant ensuite à la réalisation télévisée. Si on laisse de côté ses trois longs métrages, la première caractéristique de son œuvre cinématographique est sa très forte homogénéité. Dix films « documentaires » tous tournés dans le grand Mezzogiorno (Sicile, Sardaigne et Calabre), ayant pour sujet les travaux et les jours de ses habitants et les transformations de leur environnement, et tous conçus selon la même méthode : une enquête conduite à la façon d’un homme de radio ou d’un photographe, livrant les images sans aucun commentaire explicatif surplombant : le seul son de ses films (tournés en muet) est constitué de chants traditionnels ou du bruit enregistré sur place (puis postsynchronisé) du travail des paysans, pêcheurs ou mineurs du Sud .

Paroles

Samedi 17 novembre

« De Lampedusa à Consolo, le roman sicilien contemporain «  Rencontre avec un grand romancier sicilien, Vincenzo Consolo. Parmi les écrivains italiens contemporains, Vincenzo Consolo est sûrement l’un des plus doués et appréciés, mais aussi l’un des plus discrets, puisqu’en quarante ans d’activité il n’a publié qu’une dizaine de livres. D’ailleurs la rareté de ses publications explique la grande attente qui entoure toujours son travail. Auteur raffiné et engagé en même temps, il a raconté dans ses romans la réalité contradictoire de l’Italie, et en particulier la beauté et la violence de la Sicile, lieu d’espoirs et de déceptions, d’utopies et de douleurs, où il est né en 1933. Installé à Milan où il a longtemps travaillé à la télévision, révélé par « Le Sourire du marin inconnu », Consolo est toujours resté fidèle à sa conception de la littérature, où les thématiques sociales et politiques s’appuient sur un style très élaboré, autant sur le plan de la langue que des structures narratives.

Dimanche 18 novembre

« La Sicilitude » avec Jean Fracchiolla, Ferrante Ferranti, Vincenzo Consolo, Roberto Ando, Alberto Toscano et Marie-Jean Vinciguerra. Vincenzo CONSOLO L’auteur du désormais célèbre et incontournable "Il sorriso dell’ignoto marinaio" (1976) - "Le sourire du marin inconnu"-, est aujourd’hui, depuis la disparition de son maître et ami Leonardo Sciascia, le plus éminent représentant de la littérature sicilienne et de la "sicilitude". Né en 1933 à Sant’Agata di Militello, dans la province de Messine, il vit à Milan depuis le début des années ’60. Sa production littéraire débute en 1963 avec "La ferita dell’aprile", Mondadori, (La blessure d’avril), roman d’initiation sur son enfance et adolescence siciliennes, mais l’écrivain se révèle pleinement au public italien et international avec "Il sorriso dell’ignoto marinaio" (Einaudi, 1976 ; Mondadori,1997), roman qui a pour cadre historique le Risorgimento italien en Sicile, avec le débarquement de Garibaldi à Marsala, le 11 mai 1860, et pour cadre géographique la ville de Cefalù, ville primordiale et mythique dans son oeuvre, où se trouve, à l’intérieur du Musée Mandralisca, le célèbre portrait d’homme, peint par Antonello da Messina, qui a inspiré à Consolo quelques-unes de ses plus belles pages sur la toute puissance de la lumière de la raison et de l’esprit.

Ferrante FERRANTI Né en 1960 en Algérie d’une mère sarde et d’un père sicilien, Ferrante Ferranti réalise ses premières photographies à partir de 1978. Amoureux du baroque, il obtient en 1985 à Paris un diplôme d’architecte avec une étude sur « Le théâtre et la scénographie à l’époque baroque ». Il réside actuellement à Paris. Une signature de ses nombreux et superbes ouvrages sera organisée à l’occasion de l’exposition que lui consacre le Festival de Bastia du 17 au 25 novembre 2007, au théâtre municipal. Alberto TOSCANO Journaliste italien, né en 1948 à Novare, entre Milan et Turin. Il a été chercheur à l’Institulo per gli Studi di Politica internazionale de Milan (ISPI, équivalent italien de l’IFRI), et rédacteur à l’hebdomadaire de l’ISPI Relazioni Internazionali de 1975 à 1982. On lui doit plusieurs livres sur l’Inde (1982), la Chine (1982) et le Tiers Monde (1976). Chef du service de politique internationale de l’hebdomadaire Rinascita (1982-1984), puis grand reporter au quotidien l’Unita, Alberto Toscano s’installe à Paris en 1986 comme correspondant du quotidien économique milanais Italia Oggi, puis du quotidien l’Indipendente jusqu’à 1994, puis de l’hebdomadaire Panorama, centre gauche, le plus gros tirage de la presse magazine italienne. Chroniqueur régulier sur TV5 depuis 1998, Alberto Toscano a participé depuis 2001 à un grand nombre d’émissions sur France Culture et France Inter, et collabore régulièrement à l’émission « On refait le monde » sur RTL. Il a reçu le prix Asti du journalisme en 2000 pour son activité de correspondant de presse en France. Président de l’Association de la presse étrangère (1996-1997), Alberto Toscano préside depuis 2001 le Club de la presse européenne de Paris.

Arts visuels

« Sicilitude »de Ferrante Ferranti Syrie, Brésil, Roumanie, Russie, Espagne, Bolivie, Portugal, Italie bien entendu... et plus particulièrement Sicile, son île. Ferrante Ferranti est une invitation au voyage. Ses photos qui tant de fois dialoguent avec les textes de Dominique Fernandez seront les guides du prochain périple arte-marin. Le photographe présentera en salle des Congrès un ensemble de plus d’une trentaine de photos présentant une Sicile âpre, tragique dans un noir et blanc d’une rare perfection qui sait rendre compte de l’implacable écrasement de l’île sous le poids du soleil et du temps. Son travail rencontrera en écho ceux de Maddalena Rodriguez Antoniotti et de Jean André Bertozzi. Ferrante Ferranti sera présent toute la semaine et fera visiter l’exposition aux différents publics (Scolaires, individuels ....).

Musique

Alain Charles présente, en partenariat avec le Cercle Lyrique. La vie et l’œuvre de Bellini - Ecoute du dernier opéra « Les puritains » Vincenzo Bellini est un compositeur de musique romantique né à Catane, en Sicile en 1801 et mort en 1835 à Puteaux. . Elevé à Naples, au conservatoire de San-Sebastiano, il eut pour maîtres de composition Furno, Tritto et Zingarelli. Il n’avait pas encore terminé ses études qu’il faisait représenter, sur la petite scène du conservatoire, un petit opéra intitulé Adelson e Salvini, qui était joué par trois de ses condisciples. La fortune semblait, dès ses débuts, le prendre en main, car il se vit presque aussitôt chargé d’écrire, pour le théâtre San-Carlo, le premier de Naples, Bianca e Gernando, joué en 1826, par Rubini, Lablache et Mme Tosi, qui fut si bien reçu que Bellini fut immédiatement invité à composé, pour le théâtre de la Scala de Milan, I pirati (1827), qui obtient un succès éclatant et qui montra à l’Italie qu’un grand compositeur lui était né. À la fin de l’année 1831, et de nouveau à Milan, il faisait représenter Norma, qui devait être, avec la sonnanbula, son chef d’œuvre. En 1833, Bellini donnait à Venise sa Beatrice di Trenta, et c’est alors que sur l’initiative de Rossini, il fut chargé de composer un opéra nouveau pour le Théâtre-Italien de Paris. Il vint donc en France, s’installa à Puteaux, où il écrivit « I Puritani », qui fut représenté en 1835 et qui obtint un succès éclatant. Le compositeur mourut quelques jours après.

Concert -En partenariat avec la délégation départementale aux droits des femmes-. Dimanche 25 novembre ETTA SCOLLO La Sicile- L’île de deux femmes que la chanson a rendues indissociables : Etta Scollo et Rosa Balistreri. Etta Scollo naît à Catania en Sicile. A l’âge de 18 ans, elle se rend à Turin pour y effectuer des études d’art et d’architecture, mais elle les interrompt bientôt pour céder à son amour de la musique. Rosa Balistreri a été l’une des voix les plus célèbres de Sicile. Née dans la misère dans les années 30, fille d’un marchand ambulant, analphabète, elle n’avait pour réussir qu’une volonté de fer, et une voix incroyablement puissante. La voix et la musique de Rosa Balistreri ont accompagné Etta Scollo tout au long d’un parcours qui l’a entraînée très tôt loin de Sicile. En Allemagne, son pays d’adoption, elle a eu l’idée de rendre hommage à Rosa Balistreri qui, comme Etta, avait quitté son pays très jeune. Rosa Balistreri chantait accompagnée d’une simple guitare. Etta Scollo, elle, a réarrangé ces chansons et les a créées avec l’Orchestra Sinfonica Siciliana. Le résultat est une émouvante modernisation du répertoire de Rosa Balistreri. Beaucoup sont des plaintes amères et indirectes, contre une terre trop dure, qui asservit ses habitants sans leur offrir la moindre possibilité de s’épanouir, aujourd’hui encore... Quinze ans après la mort de Rosa Balistreri, les nouveaux arrangements d’Etta Scollo permettront de redécouvrir une immense chanteuse, une voix extraordinaire et des chansons très bien servies par la puissance d’Etta Scollo.

EN SORTANT DE L’ECOLE

Deux propositions pour les élèves de collège et de lycée :  « La Sicile au temps des guépards » avec la projection de deux films : Le Guépard de Luchino Visconti Le Manuscrit du prince de Roberto Ando Et une conférence de Ange Rovere : « Le contexte historique du Guépard » Avec un atelier de Jean Fracchiolla sur le film de Visconti.

« Trilogie de la Sicile mythique » avec trois projections : Kaos des frères Taviani Le Guépard de Luchino Visconti Le Parrain 3 de Francis Ford Coppola

Contacts Gisèle Casabianca Attachée de presse 06 16 90 63 10 gisele.casabianca@wanadoo.fr

Michèle Corrotti Présidente de l’association Arte Mare 06 76 72 13 73

THEATRE MUNICIPAL - Rue FAVALELLI - 20200 BASTIA- Tél. 04.95.58.85.50. Fax 04.95.30.83.50 e-mail : arte.mare@wanadoo.fr - Site : http://www.arte-mare.com

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Les space invaders sont parmi nous
    5 mars 2006

  2. L’éloge et le blâme. Content, mécontent ?
    23 avril 2006

  3. PRESENTATION DE L’ASSOCIATION « FEMMES SOLIDAIRES »
    22 septembre 2006

  4. Parlons cinéma
    4 novembre 2006

  5. EST-CE AINSI QUE LES HOMMES VIVENT ? Films de résistances
    4 novembre 2006

  6. La compétition pour les scolaires
    4 novembre 2006

  7. Ca swingue au théâtre
    5 novembre 2006

  8. Ferrante Ferranti
    25 février 2007

  9. La journée du 25 novembre.
    26 février 2007

  10. Comité de parrainage
    21 mars 2007

  11. Béatrice Bonhomme et les petits riens
    28 mars 2007

  12. Le projet de Béatrice Bonhomme
    28 mars 2007

  13. ATELIER ARTISTIQUE en milieu scolaire
    28 mars 2007

  14. Marraines, parrains artemarins
    29 mars 2007

  15. le destin méditerranéen de Joseph Conrad
    3 avril 2007

  16. La sicilienne : Etta Scollo
    6 avril 2007

  17. Vincenzo Consolo, le Sicilien
    18 avril 2007

  18. Programme sicilien
    9 juillet 2007

  19. Sur les ailes de la lumière, Ferrante Ferranti
    22 septembre 2007

  20. Sicilitude par Jean Fracchiolla
    22 septembre 2007

  21. Bibliographie sur la Sicile
    22 septembre 2007

  22. Bibliographie : Littérature sicilienne à la Bibliothèque municipale
    22 septembre 2007

  23. Un programme d’abord pour les scolaires mais ouvert au public
    22 septembre 2007

  24. Les grandes lignes du festival 2007
    22 septembre 2007

  25. Rachid El Ouali
    17 octobre 2007

  26. Générique
    25 octobre 2007

  27. Arte Mare remercie ses précieux partenaires
    25 octobre 2007

  28. Les chemins de mon pays...
    25 octobre 2007

  29. Arte Mare Pratique
    25 octobre 2007

  30. Sur la bouche d’un volcan.
    26 octobre 2007

  31. Générique
    4 novembre 2007

  32. Tous les films 2007 !
    7 novembre 2007

  33. La maison jaune
    10 novembre 2007

  34. Non pensarci
    10 novembre 2007

  35. Il Regista di matrimoni
    10 novembre 2007

  36. Dans la vie
    10 novembre 2007

  37. Des temps et des vents
    10 novembre 2007

  38. Making off
    10 novembre 2007

  39. Mataharis
    10 novembre 2007

  40. Non pensarci
    10 novembre 2007

  41. La visite de la fanfare
    10 novembre 2007

  42. Eduart
    10 novembre 2007

  43. PRIX ET TROPHEE
    11 novembre 2007

  44. Nouveau prix du public : RFI
    11 novembre 2007

  45. Christine Citti
    11 novembre 2007

  46. Catalogue 2007 en PDF 28 Mo !!!
    11 novembre 2007

  47. Le chaos
    17 novembre 2007

  48. De l’autre côté
    17 novembre 2007

  49. Gros plan sur... Le cinéma corse
    17 novembre 2007

  50. La graine et le mulet - Film de clôture
    17 novembre 2007

  51. Un baiser s’il vous plaît - Film d’Ouverture -
    17 novembre 2007

  52. Josée Dayan
    17 novembre 2007

  53. Le jury des classes cinéma
    17 novembre 2007

  54. Jean-Baptiste Predali
    17 novembre 2007

  55. Françoise Nyssen
    17 novembre 2007

  56. Serge Avédikian
    17 novembre 2007

  57. Souad Amidou
    17 novembre 2007

  58. L’école est finie...
    17 novembre 2007

  59. POUR QUELQUES PLANS DE MOINS...
    17 novembre 2007

  60. LA PART DU RÉEL
    17 novembre 2007

  61. CALIFORNIA DREAMIN’
    17 novembre 2007

  62. Patrice Rossignol-Gicquel
    17 novembre 2007

  63. La grille de programmation 2007
    17 novembre 2007