Brèves
Le nouveau site du festival
mardi 21 mars

http://www.arte-mare.corsica

Vite ! Visitez le nouveau site du festival, plus rock and roll !

 
Dîners étoilés
samedi 1er octobre

Les rendez-vous gastronomiques d’Arte Mare (19h30, 20h30) Amuse-bouche, plat, dessert, verre de vin 30€.

Réservations au 06 76 31 93 69

ou en cas de nécessité

04 95 58 85 50

arte.mare@wanadoo.fr

 
Twitter
lundi 28 septembre
L’actualité du Festival Arte Mare c’est aussi via notre compte Twitter @ArteMare
 
Facebook
dimanche 13 septembre
Découvrez en avant-première la programmation du festival sur la page Facebook Arte Mare récompense cinéma/tv
 
Arte Mare remercie ses partenaires
samedi 2 novembre

Ville de Bastia

Collectivité Territoriale de Corse

Conseil Général de la Haute Corse

Agence du Tourisme de la Corse

Outil Culturel et Technique de la CTC

Office du Tourisme de Bastia et de son agglomération, la CAB

AIR FRANCE

CCAS

Caisse des Dépôts et Consignations

AIR CORSICA

France 3 Corse Via Stella

France Bleu Frequenza Mora

La médiathèque de Castagniccia Mare Monti

Arte France

L’ODARC

Agence Negroni Bastia

Communauté de commune des Cinque Pieve

Communauté de commune du Cap Corse

Communauté de commune du Nebbiu

Communauté de commune de la Conca d’Or

Communauté de commune du Sud Corse

Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien

CDC

CCI de Bastia

CCAS-CMCAS de Corse

MGEN

Negroni voyages

Caisse des Dépôts et Consignations

OSCARO.COM

LA SOCIETE GENERALE

Centre culturel L’Alb’Oru

Le Théâtre municipal de Bastia

Les bibliothèques municipales de Bastia et la bibliothèque patrimoniale

France 3 Corse Via Stella

France Bleu Frequenza Mora

La médiathèque de Castagniccia Mare Monti

Arte France

Corse Matin

Corse net infos

Demeures Corses

Cuisinella

Les bibliothèques municipales de Bastia et la bibliothèque patrimoniale

L’IRA de Bastia

L’ODARC

Géant Casino

Leroy Merlin

Mercedes-Benz

Gloria Maris-Aquadea

Librairie Album

Union des commerçants

Aéroport de bastia

Consulat du Maroc

Ava Basta

MC4 Distribution

Decipro

Le clos Lucciardi

La route des sens/Stada di i sensu

Best Western Corsica Hôtel Bastia

SOCODIP

Les Vignerons Corsicans

Fromagerie Pierucci

Zilia

Brasserie Pietra - Corsica Cola

L’Atelier de la Noisette

Charcuterie Fontana

La Grappe Joyeuse

Cinémathèque de Corse

Crédit Agricole de la Corse

Corsica Gastronomia

Fromagerie A Filetta

Fromagerie Pierucci

Conserverie de Casatorra

Sica de la Casinca

Sica Sedarc Bellu Sole, Pruneaux de Corse

Boulangerie-Pâtisserie A Finetta (Biguglia)

Voir Festival nos partenaires

 
Michel Iturria
jeudi 28 septembre 2017

Surgente disegni

Basta à sfuglittà qualchì libru di Michele Itturia pè rendesi contu di tamanta pruduzzione diviziosa quant’è diversa : figurette, disegni d’attualità, caricatura, critica pulitica è suciale. Osservazione intelligente cutidiana da un giurnalistu di stampa fidu à u locu nativu è à u titulu Sud-Ouest, dopu à tante altre prove di nomina è premii meritati senza scurdà a mostra magnifica à u museu d’Aquitana. L’idea d’onorallu dinù in l’isula d’accuglienza hè affattu benvenuta postu ch’ellu hè u maritu di Maria Claudia Sei Dominici, Corsa primurosa di i so lochi quant’è ellu à u so paese bascu d’origine.

I soliti mendi, e manere più di casa, s’induvinanu subitu in l’inseme di l’opera, da l’edizione di quellu fasciu figurativu preziatu i Rubipèdes nant’à u ghjocu di u rugby ch’ellu praticò assai Iturria. Chì da l’impressioni di zitellina venenu cusì fiure cum’è quella d’issu scularu filosofu chjamatu Grabouilleau cù a so pilusa nera chì porta tanta memoria nustalgica. Altre tematiche tenenu u so postu in li disegni, quelle di a regione aquitana, e quistioni suciali è culturali, quelle di l’identitai chì portanu à spessu ver di u puliticu è palesanu u caratteru d’una persunalità attempu aperta à l’altri è liata à e so radiche fundie : a riferenza à u diputati girundini opposti à u giucubinisimu statale da l’epiche rivuluziunarie diventa un puntu d’appoghju di l’imaginariu è pò nutrisce una riflessione ancu oghjeghjornu.

Quand’ellu conta a so strada da u principiu, da l’indiatura persunale primaticcia à u disegnu venutu dopu, Michele sà quant’ellu deve ogni creatore à l’antenati di u mistieru, à l’illustri cullega, cum’è Sempé o Chaval, ma dinù à l’incontri prediletti, i mumenti di primura, ch’anu aiutatu un ghjornu à maturà un prughjettu è avvià un caminu di vita. Biografia d’una mudestia vera, ghjudiziu è accostu ghjustu di u mondu d’oghje, listessu sempre à quellu "eternu manganiolu" cum’ellu dicia Montaigne, altru Michele Burdellese.

A sughjettività di u "schizzatore di pulitichi" puru in simpatia cù i so "mudelli", ùn impedisce nè l’acutezza nè a vigilenza di u ghjurnalistu di mistieru, menu "ingagiatu" à dilla franca chè "sgagiatu", volesi dì quellu chì traduce appuntu u "gridu di i "citatini" senza sentesi liatu da qualchì interessu di partitu. Invece di u disegnu esibizione o pruvucazione, li piace di più l’arma di l’estru spiritosu, a riflessione assennata è u surrisu sempre, senza rinnegà e so cunvinzioni culturali nate da un mezu d’umile origine. Amatore di literatura, palesa u so affettu pè La Fontaine, a so casata in bascu significandu d’altronde surgente o funtana, per via di u bestiariu incantatu di u favulistu. L’evuluzioni storiche è i secreti arcani di u disegnu di stampa, a caricatura o i stereotipi di vucabulariu usati in u generu, l’autodidatticu rivindicatu l’hà amparati, è i cunnosce quant’è i travagli di i so cullega, passati o oghjinchi, è malgradu a venuta d’una meza ritirata, si face ogni tantu una rivista stampa mundiale di u disegnu grazia à l’infurmatica, postu ch’ellu ci hè sempre qualcosa à amparà da l’altru ! Cum’è una murale savia da tene à mente, cacciata da qualchì cartella di scularu.

Ghjacumu Fusina

Résurgences Iturria

En feuilletant quelques-uns des nombreux albums de Michel Itturia, on mesure l’importance d’une production prolifique et diversifiée, oscillant de la bande dessinée au dessin d’actualité, de la caricature à la critique politique et sociale.Travail intelligent d’observation quotidienne d’un journaliste de presse fidèle à sa région natale et au titre phare Sud-Ouest, après des collaborations à des feuilles prestigieuses, d’un artiste qui mérite les prix obtenus et la magnifique rétrospective du musée d’Aquitaine. L’idée de l’honorer également dans sa région d’adoption semble tout à fait bienvenue car il est l’époux de Marie-Claude Sei Dominici, Corse et attachée à son île autant que son mari l’est au pays de ses propres origines basques.

On devine d’emblée les lignes de force de cet ensemble, les tendances familières, dès l’édition des Rubipèdes, BD à succès sur le jeu à XV que le talonneur Iturria a pratiqué longtemps. Des impressions nées de l’enfance s’installent ainsi dans la manière de l’artiste, à l’image de son écolier philosophe Grabouilleau dont la silhouette en blouse noire rappelle un passé de nostalgique mémoire. Mais d’autres thématiques tiennent leur place dans l’oeuvre dessinée, celles de l’Aquitaine, des questions sociales et culturelles, des identités régionales qui mènent souvent au politique et révèlent une personnalité à la fois ouverte aux autres et profondément attachée à ses racines : la référence aux députés girondins s’opposant au jacobinisme étatique depuis les temps révolutionnaires figure alors un point d’ancrage dans l’imaginaire et peut encore nourrir la réflexion.

Lorsque Michel raconte son itinéraire, d’un précoce"dessein" personnel vers ce qui deviendra au 18ème le "dessin" actuel sans son "e" étymologique, il sait combien chaque créateur doit aux grands ancêtres, aux illustres confrères, pour lui Sempé ou Chaval, mais aussi aux rencontres privilégiées, aux moments décisifs qui ont pu un jour aider à mûrir un projet et tracer un chemin de vie. Biographie d’une évidente modestie, pondération du jugement, juste appréhension du monde tel qu’il est encore, cette "branloire pérenne" dont parlait déjà un autre Bordelais Michel de Montaigne.

La subjectivité du "croqueur de politiques" porté pourtant à une certaine sympathie pour ses "sujets" n’occulte ni l’acuité ni la vigilance du journaliste de métier, à vrai dire moins "engagé" que "dégagé", donc celui qui traduit le "cri des citoyens" sans être lié par quelque intérêt partisan. Au dessin exhibition ou provocation, l’artiste préfère d’ailleurs l’arme de l’humour, la réflexion et le sourire toujours, sans rien renier des convictions culturelles venues d’un humble milieu d’origine. Amateur de littérature, il avoue une affection particulière pour La Fontaine dont le rapprochent son propre patronyme (source ou fontaine en basque) et un vif intérêt pour le bestiaire enchanté. Des évolutions historiques et des arcanes du dessin de presse, de la caricature ou des stéréotypes, vocabulaire obligé du genre...l’autodidacte revendiqué n’ignore rien, tout comme il connaît les travaux de ses collègues, anciens ou contemporains, et même à l’âge de ralentir un peu vers une semi-retraite, il se livre régulièrement à une revue mondiale du dessin de presse sur le Net puisqu’il y a toujours quelque chose à apprendre de l’autre ! Comme une sage morale à retenir d’une fable dans un cartable d’écolier.

Jacques Fusina

 

Répondre à cet article
Articles de cette rubrique
  1. Michel Iturria
    28 septembre 2017